• Les hommes bavards

    Les hommes plus bavards que les femmes.

    Les hommes parlent significativement plus que les femmes dans leur sommeil. Ils prononcent en moyenne 26 mots par nuit contre 16 pour les femmes. Les chercheurs ont observé une grande variabilité entre individus de même que d’une nuit à l’autre pour une même personne. Par ailleurs, en comparaison avec les femmes, les hommes emploient un plus grand nombre de mots grossiers. Le langage nocturne n’est pas toujours compréhensible du fait que les gens marmonnent, sifflotent ou parlent dans l’oreiller. Il apparaît que les conditions nécessaires à un langage normal avec échange verbal intelligible ne sont pas réunies pendant plus de la moitié du temps où la personne parle durant son sommeil. Cela suggère que le système phonatoire qui permet d’articuler clairement dans la journée n’est pas totalement opérationnel durant le sommeil. Qu’en est-il des vocalisations nocturnes compréhensibles ? Il s’agit d’un langage familier, mais composé de phrases correctes sur le plan grammatical. Il utilise fréquemment la deuxième personne (« Tu »), comporte un plus grand nombre de verbes à la forme impérative lors du sommeil paradoxal et plus de questions lors du sommeil lent. Il respecte le tour de parole avec une pause entre les échanges verbaux correspondant à un temps de silence lorsque l’on écoute son interlocuteur.

    J'ai bien souris avec cet article du net.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :